La saison des champignons.


Cortinaire violet, Cortinarius violaceus. Ce champigon assez rare est un comestible médiocre qui a la particuliarité de colorer les aliments avec lesquels on le cuit et leur transmetre une odeur forte de Cuir de Russie, d'Iode et de Bois de cèdre.


Coprin pie, Coprinus picaceus. C'est un champigon peu courant, comestible très jeune mais d'odeur désagréable et qui peux même être légèrement toxique pour certains.



Coulemelle ou Lépiote élevée, Macrolepiota procera. Autrefois ce champignon portait de nombreux noms comme le chevalier bagué, le Saint-Michel, le Nez de chat, la Baguette de tambour, la Cocherelle… On peut trouver à peu près autant de noms aux lépiotes élevées que de dialectes régionaux. C'est une espèce que l'on trouve solitaire, grégaire ou encore en rond de sorcière. La lépiote élevée est un comestible recherché. Les grands spécimens ne prêtent guère à confusion mais attention aux petites qui peuvent se confondre avec la mortelle lépiote brune. Toutes les petites lépiotes dites rougissantes sont considérées comme toxiques ou mortelles (moins de 10 cm).


Polypore soufré, Polyporus sulphureus. Ce champignon se rencontre sur l'écorce de troncs de nombreux feuillus, c’est un redoutable parasite qui attaque les arbres blessés, tombés ou affaiblis. Un arbre attaqué meurt rapidement, évidé par l'intérieur, tout en conservant son aspect extérieur. Les exemplaires très jeunes sont considérés comme comestibles et appréciés dans certains pays comme les États-Unis où il porte le nom de chicken of the woods ou sulphur shelf, mais peuvent provoquer des allergies. Les propriétés antioxydantes et antimicrobiennes de certains de ses composants ont été étudiées pour d'éventuels usages dans l'industrie agroalimentaire et pharmaceutique.
























Russule jaune, Russula ochroleuca. On trouve ce champignon dans les bois de feuillus mais aussi dans les bois de résineux, il apprécie les sols acides. Quoique comestible, il n'est pas des plus appréciés car de saveur assez fade et un peu amère. On peux le confondre avec la russule jaune clair, (claroflava) ou amère (felea).


Russule pourpre et noire, russula krombholzii. Ce champignon peux avoir des couleurs très diverses  allant du blanc au violet en passant par le rose, le rouge, le vert et le bleu. Il est très courant mais sa chair de saveur âcre et amer le classe parmi les non comestibles. Comme la majorité des autres membres de la famille des russules, cette espèce est particulièrement appréciée par les limaces.

























Vesse-de-loup perlée, Lycoperdon perlatum. Ce champignon se développe généralement en colonies d'individus plus ou moins nombreux. A pleine maturité, le sommet éclate, expulsant la sporée. Attention à ne pas provoquer l’éclatement de manière volontaire, les spores ainsi libérés, ornées de nombreux piquants microscopiques, peuvent causer de graves irritations. Cette espèce est comestible à l'état juvénile mais n’a pas de saveur particulière.

Abonnez-vous à Fontainebleau-Photo,
entrez votre adresse email :