Le Long Boyau, sentier n°8 sud.

Autrefois nommé sentier du Long-Boa, il fut inventé par Charles Colinet en 1897. Le départ s’effectue Carrefour du Coq, voir le parcours (6,8 km) sur Google map ici.


Porte de Pierre le Grand (A).

Ces blocs de grès formant un passage furent nommés ainsi par Colinet en référence au tsar Pierre Ier de Russie (1672-1725). Fondateur de la ville de Saint-Pétersbourg, Pierre  le Grand organisa son empire sur le modèle européen faisant ainsi rentrer l'ancienne Russie dans un monde nouveau. En visite en France en 1717, il est presenté par le régent, le duc d’Orléans, au jeune roi Louis XV, alors âgé de sept ans. Le tsar prend dans ses bras le jeune Louis au grand étonnement de la cour, surprise par ce geste rigoureusement interdit par l’étiquette. Pendant son séjour à Fontainebleau, le tsar s’enivre de quatre bouteilles de Champagne lors d’une partie de chasse en forêt, ce qui amuse la noblesse française qui découvre les étranges habitudes du tsar.

Pierre le Grand par Jean-Marc Nattier, 1717. Musée de l’Ermitage.

Ancien poste d'observation.

C'est de ces murs que l'armée observait le résultat des canonnades sur le polygone de tir. Après la guerre de 1870, c'est à Fontainebleau que furent formés les régiments d'artillerie de l'armée française avec la création de l'école d'application de l'artillerie. L’école se répartissait en de nombreux sites de la ville. Le commandement et les salles de cours étaient installés dans le bâtiment des Héronnières, les élèves étaient logés au-dessus des écuries du carrousel et les chambres des sous-lieutenants se situaient au quartier Henri IV. Alfred Dreyfus y fait son entrée en 1880.

 Le sous-lieutenant Dreyfus et l'entraînement à la manœuvre de l'artillerie lourde.

L’école est fermée après la défaite de juin 1940, les officiers s'installent à Nîmes puis en Algérie. À la fin de la guerre, l'école ne retourne pas à Fontainebleau, elle est installée à Idar Oberstein en Allemagne. En 1952, l'école d'application de l'artillerie prend ses quartiers à Châlons-sur-Marne. Elle y séjourne jusqu'en 1976, année où elle s'installe à Draguignan. Le 1er août 2009, l'école d'application d'artillerie (EAA) devient l'école d'artillerie (EA).

Groupe d’élèves, vers 1885.

Point de vue Nicolas II (B).

En 1896, le jeune empereur Nicolas II et son épouse l'impératrice Alexandra firent un voyage officiel en France qui eut un grand retentissement dans tout le pays. C’était la première visite d’un monarque européen dans la France républicaine. À cette occasion, Nicolas II posa la première pierre du Pont Alexandre III, ainsi nommé en l'honneur de son père et pour symboliser l'amitié franco-russe.

 Le tsar Nicolas II.

Point de vue Félix Faure (C).

Artisan du traité d’amitié franco-russe, le président Félix Faure (1841-1899) se rendit en visite officielle à Saint-Pétersbourg en 1897 et posa la première pierre du Pont de la Trinité sur la Néva. Il est surtout célèbre par sa mort au palais de l'Élysée dans les bras de sa maîtresse Marguerite Steinheil. Son mandat présidentiel est fortement marqué par l'affaire Dreyfus. Premier président de la République à être filmé, c’est l’opérateur Charles Moisson, des studios Lumière, qui réalise cette première en 1897. Un an auparavant, Charles Moisson, véritable pionnier du reportage cinématographique, filmera le couronnement du tsar Nicolas II, voir ce documentaire ici.

Portrait officiel de Félix Faure dù à Pierre Petit et Marguerite Steinheil, la maîtresse du président.

Point de vue de la Bombarde (D).


Napoléon Bonaparte, par une lettre au général Berthier en date de juillet 1805, donne naissance au polygone d’artillerie de Fontainebleau. « Mon intention est qu’un polygone soit établi à Fontainebleau. On choisira, à cet effet, une allée de la forêt où l’on puisse établir une butte à 240 toises. Il y aura à cette batterie une pièce de 6 et une pièce de 12 sur affût de campagne, un obusier, une pièce de 12 sur affût de côte, une pièce de 12 sur affût de place, une pièce de 24 sur affût de siège, deux mortiers, l’un de 8 pouces, l’autre de 12. La batterie, les plates-formes, la butte, tout sera construit par les élèves et sera établi avant le 1er vendémiaire. Mon intention est que chaque élève aille au polygone trente fois au moins par an, et tire lui-même des boulets et des bombes ».



Le 8 mai 1913, le roi d'Espagne Alphonse XIII et le président de la République française Raymond Poincaré, en visite officielle à Fontainebleau, viennent assister à des démonstrations de tir au canon sur le polygone situé entre la platière du Long Boyau et celle de la Salamandre.

Grotte Olga (E). 

La grande-duchesse Olga Nikolaïevna de Russie (1895-1918) était la fille aînée du tsar Nicolas II.
Elle fut assassinée par les bolcheviks, avec toute sa famille, le 17 juillet 1918.

 Portraits anonymes d'Olga Nikolaïevna Romanova.

Arche d’Alliance (F).

En hommage à l’alliance franco-russe, signée en 1893 par le tsar Alexandre III et le président de la République Sadi Carnot. L'alliance resta en vigueur jusqu’en 1917.

Fête en l’honneur de l’escadre russe reçue à Paris le 22 octobre 1893, devant l'Hôtel de Ville, 
par Théodore-Joseph-Hubert Hoffbauer. Musée du Grand Palais.

Grotte de la tsarine (G).

Épouse de Nicolas II, la princesse Victoria Alix Hélène Louise Béatrice de Hesse et du Rhin (1872-1918) fut la dernière impératrice de Russie. Elle est assassinée, avec le tsar et leurs cinq enfants, le 17 juillet 1918, par un groupe de bolchevik paniqué par l’approche des troupes « blanches ».

La tsarine en 1907.

Route de Froidoure. 


Route ouverte par un arrêt du 19 décembre 1724. Monsieur de Froidoure, auteur d'une « Instruction abrégée pour les gardes des eaux et forests, pesches et chasses. » Paris, 1689.

Roche du Grand-Pan.


Pan est le dieu des bergers, des pâturages et des bois, né en Arcadie. Il était si laid, en naissant avec des cornes et des pieds de bouc, que sa mère l'abandonna. Hermès le transporta sur l'Olympe où il fit rire tous les dieux. Pan s'amusait à faire peur aux voyageurs qui s'égaraient dans les bois, il les épouvantait par ses brusques apparitions d'où l'expression de panique.

Pan et Psyché par Edward Burne-Jones, 1887. Musée national du Victoria.

Abri du Père Roche (A).


Couloir des Bébés (B).


Roches de Nemrod (D).


Dans la Genèse, Nemrod est un petit-fils de Noé et le premier roi après le Déluge. Il est décrit comme un : « chasseur héroïque devant Dieu ». Nemrod construisit son royaume par la force, c'est un « chasseur d'homme », pour devenir roi, il a capturé son peuple. Son autorité n'a d'autre fondement que la force. Dans la Bible, au portrait du roi chasseur succède celui d'Abraham, le pasteur. D'un côté Nemrod, tyran cruel et idolâtre, de l'autre Abraham, pasteur paisible et vertueux. La tradition juive considère que la ville de Babel et sa fameuse tour débuta sous son règne. Dans « l'Enfer », Dante fait de Nemrod l'un des gardiens du Puits aux Géants, se trouvant au fond du huitième cercle de l'enfer. Dans « La Fin de Satan » de Victor Hugo, Nemrod est représenté comme un tyran qui tente d'atteindre les cieux après avoir conquis et ravagé la Terre. Nemrod est aussi un personnage majeur de la franc-maçonnerie.

Le roi Nemrod et la tour de Babel, gravures de Gustave Doré.

Passage du Chasseur (*).

Grotte du Chien (*).


Route Henriquez.

Jean Henriquez (1728-1800), auteur d'ouvrages de jurisprudence sur l’administration des Eaux et Forêts. Route ouverte par arrêt du 19 décembre 1724.

Rocher percé, route Henriquez.



Roche Têtue (E).

Passage des Obèses (F).


Roche du Lézard (G).

Abri du Chevreuil.


Grotte Gabrielle Émilie (H). 

Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil, marquise du Châtelet, communément appelée Émilie du Châtelet, (1706-1749). Mathématicienne et physicienne, elle est l’auteure de la traduction française des Principia Mathematica de Newton qui fait toujours autorité aujourd'hui. Elle prendra le parti de Leibniz et de sa théorie de la force vive, en opposition à Newton donc contre Voltaire, dont elle était la maîtresse et qui se sentira trahi. Elle avait compris, avec un siècle d’avance, que l’énergie d’un objet est fonction du carré de sa vitesse, Einstein utilisera cette découverte pour réunir l’énergie et la masse avec la lumière.

Émilie du Châtelet par Marianne Loir, vers 1745. 
Musée des Beaux-Arts de Bordeaux.

Tapis de mousse.

Lichen des Rennes, Cladonia rangiferina.

Grand Point de vue du Long-Boyau.





Après le grand point de vue du Long Boyau, la route du Sommet est parsemée d'anciennes carrières de grès qui font aujourd'hui l'office d'un circuit touristique créé par l'O.N.F.

Ancienne carrière.



Flanc nord du Long Boyau, ancienne carrière de grès.

Abris de carrier.

Anciens fronts de taille.



« Art brut » dans l'ancienne carrière.



Vestige d'une voie de vidange. 


Une voie de vidange était un chemin renforcé pour permettre à la charrette de transporter les pavés de grès. Les roues de la charrette, un fardier, passaient sur les pavés et les sabots du cheval pouvaient adhérer sur le sable du milieu.

Carrefour Dutour.



Abonnez-vous à Fontainebleau-Photo,
entrez votre adresse email :