La Gorge du Houx, sentier Denecourt n°7-8

À l'est des Gorges de Franchard s'étendent la Gorge du Houx, sa platière et ses rochers.
Le départ de ce parcours commence à la Croix de Franchard, voir le tracé sur Google maps, ici.


Croix de Franchard.

Cette croix s'est appelée Croix Saint Félix puis Croix Rouge. Le plan Defer de 1697 la nomme Croix Franchard. En 1786 est construit le socle de grès dù au grand maître des Eaux et Forêts André de Cheyssac. La croix en bois est détruite pendant la Révolution puis rétablie en fer en 1827. 

Carrefour du Cèdre.

Cèdre de l'Atlas, Cedrus atlantica, arbre remarquable, parcelle 107.

Roche Vatout (A).

Jean Vatout (1791-1848) était le bibliothécaire du roi Louis-Philippe, auteur d’un recueil de souvenirs sur le château de Fontainebleau. Selon une rumeur, il aurait été un fils naturel de Philippe-Égalité, et donc un demi-frère de Louis-Philippe. Celui-ci appréciait la gaieté de son caractère et ses chansons gauloises. Après 1830, il fut conseiller d'État, président du Conseil des bâtiments civils, président de la commission des monuments historiques (1837) et député. Il fut élu à l'Académie française le 6 janvier 1848. Vatout encouragea les débuts littéraires d'Alexandre Dumas.

Jean Vatout, dessin de François-Xavier Winterhalter, 1845. 
Musée Louis-Philippe-château d’Eu.

Roche-qui-bâille (B).



Roche de Beaumarchais (C).


Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, (1732-1799) est un écrivain, musicien, poète, ingénieur, et homme d'affaires. En 1759, il devient professeur de harpe de Mesdames, filles de Louis XV et se rapproche ainsi grandement de la Cour. Beaumarchais se lance alors dans des spéculations commerciales, avec l’aide de Duverney, ce qui lui permet de construire une petite fortune. Avec l’arrivée au trône de Louis XVI, il est chargé d’empêcher la publication de nouveau pamphlet, le roi l’envoie en mission à travers l’Europe, il racontera que c’était des missions d’espionnage. En 1775, il publie Le Barbier de Séville ou la Précaution inutile, comédie en 4 actes puis en 1778 La Folle journée, ou le Mariage de Figaro, comédie en 5 actes. À partir de 1777, Beaumarchais s’engage en faveur des Insurgents et soutient la cause des États-Unis d’Amérique qui viennent de déclarer leurs indépendance. Il sera un des fondateurs de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques et obtient reconnaissance des droits d'auteur. En 1790, il se rallie à la Révolution française, et sera membre de la Commune de Paris. Suspect lors de la Convention, il est emprisonné puis libéré, il s’exile à Hambourg et revient en France en 1796 pour publier ses mémoires, il meurt à Paris le 18 mai 1799.

Portrait de Beaumarchais par Jean-Marc Nattier, 1755.

La Giralda.

La Giralda est l'ancien minaret de la Grande Mosquée almohade de Séville, en Andalousie.
Cette roche est nommée ainsi par Denecourt dans son guide daté de 1863, 17e édition.

Roche de Dom Morin (D).


Dom Guillaume Morin, Grand prieur de l'abbaye de Ferrières-en-Gâtinais de 1610 à 1628, date de sa mort. Il est l’auteur d’une « Histoire générale des pays du Gastinois, Senonois et Hurpois, contenant la description des antiquitez des villes, bourgs, chasteaux, abbayes, églises et maisons nobles desdits pays, avec les généalogies des seigneurs et familles qui en despendent » Paris, Chez la veuve Pierre Chevalier, rue Saint Jacques, 1630. Une nouvelle édition est publiée par H. Laurent de Pithiviers en 1883.


Roche Alfred de Musset (E).



Alfred de Musset (1810-1857) est un poète et dramaturge de la période romantique, il est élu à l'Académie française en 1852. Juste après le début de sa liaison amoureuse avec George Sand, ils se rendent à Fontainebleau. Ils y resteront du 5 au 13 août 1833 et se promènent longuement à cheval. Sand raconte dans son livre « Elle et lui » les hallucinations dont Musset est la proie, se perdant de nuit dans les Gorges de Franchard. En 1835 elle écrit à Musset : « Veux-tu que nous allions nous brûler la cervelle ensemble à Franchard ? Ce sera plus tôt fait. »

Portrait par Charles Landelle, 1854. Château de Versailles.

Roche Paul de Musset.



Paul de Musset (1804-1880) est un homme de lettres, frère aîné d'Alfred de Musset. En 1859, deux ans après le décès de son frère, Paul de Musset publie « Lui et Elle », parodie du récit autobiographique de George Sand, « Elle et Lui », paru six mois plus tôt et évoquant sa relation avec Alfred de Musset. Paul de Musset détestait particulièrement George Sand. 

 Portrait de Paul de Musset par Aimé Millet, 1868.

Rocher de Balzac.


Honoré de Balzac, (1799-1850), est un écrivain, dramaturge, critique littéraire, critique d'art, essayiste, journaliste et imprimeur, il a laissé l'une des plus imposantes œuvres romanesques de la littérature française, avec 91 romans et nouvelles parus de 1829 à 1852, le tout constituant un ensemble réuni sous le titre de Comédie humaine. Il est considéré comme l’inventeur du roman moderne. Balzac situe dans la forêt de Fontainebleau une partie de La Femme de trente ans, une scène de Splendeurs et misères des courtisanes et Ursule Mirouët.

Daguerréotype de Louis Auguste Bisson, 1842.

Le Gargantua (F).


« La vie très horrifique du grand Gargantua, père de Pantagruel, jadis composée par M. Alcofribas abstracteur de quintessence. Livre plein de Pantagruélisme », ou plus simplement Gargantua, est le deuxième roman de François Rabelais écrit en 1534. Derrière le géant truculent et glouton se cacherait une très ancienne divinité gauloise nommée Gargan. Le christianisme le diabolisa en baptisant les lieux, gouffres, chaos rocheux, pierres dressées dits de Gargantua en pierres du diable.

Le char de Gargantua à la Mi-Carême 1906 à Paris, passant place de la Concorde.

Le Gargantua. Arbre remarquable, Pin Weymouth, Pinus strobus.

Galerie des Gaulois (G). 



Rocher de Brennos.



Brennos est un chef gaulois du IVe siècle av. J.-C. Le mot Brenn pourrait signifier chef de guerre, Brennos appartenait à la tribu des Sénon, qui avait comme capitale la ville de Sens, après avoir pris et saccagé la ville de Clusium, il décida de marcher sur Rome. Lorsque le Sénat Romain, fut informé de ces évènements, il lança un appel aux armes à tous les citoyens, afin de constituer une armée qui arrêterait l'avancée gauloise. L'affrontement entre les deux armées eut lieu en -390 sur une rive de la rivière Allia. L'armée romaine fut anéantie et les Gaulois se dirigèrent sur Rome qui n’offra aucune résistance, la ville fut mise à sac, c’est durant ce pillage que se situe le célèbre épisode des oies bénies par Junon qui auraient alerté les défenseurs romains du Capitole. Tite-Live raconte que Brennos demanda aux Romains le paiement de 1000 livres d’or, une balance fut alors préparée. Afin d'alourdir encore la rançon, les Gaulois y placèrent de faux poids. Devant les protestations des Romains, Brennos jetta son épée et son baudrier sur la balance en ajoutant : « Malheur aux vaincus », Vae Victis en latin.

« Le Brenn et sa part de butin » par Paul Jamin, 1893.

Grotte du Chasseur Noir (H).



« L'inscription que vous voyez là, gravée sur la plus grande roche, cet hommage que je n'ai point recherché, ou plutôt que j'ai éludé toutes les fois qu'on me l'a proposé, et qui ne peut que surexciter davantage l'envie et la jalousie de certains esprits déjà trop offusqués des sympathies que m'ont valus mes modestes créations; cette bienveillante inscription, dis-je, ce témoignage honorable, je le dois, non à la ville de Fontainebleau, mais tout simplement à la reconnaissance de quelques artistes et touristes dont un a voulu, à lui seul, en diriger et solder l'exécution. Ceci, de la part de M. Sanguinède, ne surprendra nullement les personnes qui le connaissent son bon cœur et ses libéralités se sont manifestés en bien d'autres occasions. Je me plais à répéter qu'il a notablement contribué à me venir en aide dans l'accomplissement des embellissementc de la Forêt. Je le remercie aussi pour cette inscription, et surtout de m'avoir si bien logé; car cette solitude, isolée d'un monde où la sottise et la mé- chanceté semblent s'attaquer de préférence à tout ce qui est porté à faire le bien, me plaît infiniment; je voudrais même qu'elle fut ma dernière demeure. » Denecourt, 1856.



Dans le journal l’Indépendant, daté du 27 octobre 1850, une lettre ouverte est publiée, signée par plusieurs personnalités, dont le dessinateur Julien Jacottet, le lithographe Thierry Frères, le peintre Sigismond Himely, l’éditeur Léon Curmer... Ils se proposent d’ouvrir une souscription afin de faire graver sur un rocher de la forêt quelques mots de reconnaissance. Leur vœu sera accompli en 1852 avec l’inscription gravée sur une roche de la Grotte du Chasseur Noir. Cette grotte a inspiré à M. Le Gay les vers suivants :

Je descends tout à coup sous des rochers affreux,
Qui, surplombent, dressant leurs têtes menaçantes,
Sur une salle immense aux deux portes béantes.
En cercle disposés sont des sièges nombreux,
Qui, nous dit-on, la nuit, quand règne le silence,
De fantômes géants attendent la présence,
Lorsque de la forêt les esprits protecteurs
Délibèrent entre eux sur ses profanateurs.
Terrible en sa justice, au ténébreux conclave
Préside un chasseur noir, que son noir palfroi
Porte, invisible, aux lieux où l'on enfreint sa loi.
Arbitre souverain, malheur à qui le brave !

Sentier de liaison 8-8 vers le long Boyau, aller-retour.

La Tortue (*).



Passage des Sylphes (J).

Les sylphes sont des créatures imaginaires provenant de la mythologie celte, elles doivent leur nom au mot latin sylphus, « génie ». Les sylphes ont pour compagnes et filles, les sylphides. Ces créatures sont un symbole de beauté, de subtilité et d'aspiration spirituelle. Esprits élémentaires de l'air, ils se situent à mi-chemin entre les anges et les elfes. D'apparence diaphane, ils sont grands et dotés d'une merveilleuse beauté, bienveillant aux êtres humains et dociles, ils inspirent les artistes et les êtres versés dans la spiritualité. Pour passer le temps, ils sculptent les nuages pour leur donner des formes familières. « La Sylphide » est une œuvre du ballet romantique créée le 12 mars 1832 par Filippo Taglioni à l'Opéra de Paris, sur un livret d'Adolphe Nourrit inspiré du conte de Charles Nodier « Trilby ». Marie Taglioni, la fille de l’auteur,  y interprète le rôle-titre. Le ballet rencontra un immense triomphe et sa danseuse vedette connue une grande notoriété, la robe de mousseline portée par Marie Taglioni sera promue à un grand avenir, c’est le tout premier « tutu ».

Marie Taglioni dans le rôle-titre de La Sylphide.

Grotte de Charlotte-Marguerite (I).


Charlotte-Marguerite de Montmorency, princesse de Condé (1594-1650). En 1609, elle entre au service de la reine Marie de Médicis, épouse d’Henri IV. C’est en répétant un ballet qu’elle séduit le vieux roi qui se met à la courtiser. Son mari, Henri II de Bourbon-Condé, prend très mal la chose et quitte la Cour avec elle, le roi les poursuit et sous divers déguisements tente d’approcher la belle si convoitée. Condé emmène alors sa femme à Bruxelles, sous protection espagnole, ennemie de la France. Elle regagnera le pays qu'après l’assassinat du roi le 14 mai 1610.

Portait attribué à Rubens, autour de 1610, galerie Weiss.

Retour sur le sentier de la Gorge du Houx. 


Roche Happich (I). 


Le colonel en retraite Happich fut président de l’amicale des officiers de réserve de Fontainebleau, il participa à la souscription ouverte par Colinet et fut membre du comité du Souvenir Colinet.

Roche du Pharée (J).


Pharée, aujourd'hui Farres, est une ville grecque du Péloponnèse. Dans l'antiquité, Pharée ou Pharae était membre de la Ligue Achéenne, un groupement en confédération de douze villes de la côte Nord-est du Péloponnèse. La première ligue est créée au Ve siècle av. J.-C. à l'époque d'Hérodote. La seconde ligue est reconstituée vers 280 av. J.-C. par quatre cités : Dymé, Patras, Pharée et Tritée. Elle a pour but de contrer l’expansion macédonienne. Les Achéens dotent la Ligue d'un gouvernement fédéral où toutes les cités sont sur un pied d'égalité. Plus tard d’autres villes rejoignent la seconde ligue, notamment Athènes et Sparte. La Ligue disparaît en 146 av. J.-C. avec la défaite de Leucopetra près de Corinthe qui livre la Grèce aux Romains, la ville de Pharée deviendra une colonie romaine rattachée à la ville de Patrae.

La Tortue qui remue (K).

Route Guillaume Rondelet.

Guillaume Rondelet (1507-1566) est un médecin et naturaliste célèbre pour ses travaux sur les poissons. Il commence ses études à Montpellier, sa ville natale, où il obtient son titre de docteur en 1537. Il reçoit la chaire de médecine de la Faculté de Montpellier où il va influencer de très nombreux scientifiques de son époque. Il participe à la construction d'un amphithéâtre dans la faculté que fait bâtir Henri II. Cet amphithéâtre permet à Rondelet de faire ses démonstrations par la dissection de nombreux cadavres. Son Histoire des poissons, publiée en 1558, lui assure une grande renommée. Il y décrit 244 espèces de Méditerranée que les gravures sur bois permettent de reconnaître. Très critique pour les textes anciens, il rejette tout ce qui lui paraît être une fable. Rondelet fut le modèle du personnage de Rondibilis dans le Tiers livre de François Rabelais.

Portrait de 1545, Faculté de Médecine de Montpellier.
 
Échappée sur la Vallée (L).

Requin Marteau (O).


Autrefois dénommé Passage du rocher Ferragus, d’après le roman d’Honoré de Balzac paru en 1833.

Roche du Grandgousier (P).



Grandgousier (grand gosier) est le mari de Gargamelle, la fille du roi des Papillons et le père de Gargantua dans le roman de François Rabelais.

Illustration par Gustave Doré.

Passage de l'antre Ferragus et Grotte du Parjure (Q).




Cette grotte fut aménagée par Denecourt et nommée ainsi car il avait rompu son serment de ne plus rien entreprendre suite à la création de la Grotte du Serment située au Mont-Aigu. Parmi les vers que le nom de cette grotte a inspiré, Denecourt a recueilli cette plainte de quelque Ariane abandonnée :

Autrefois vous m'aimiez ; vous disiez : Je le jure,
A toi seule appartiens tout mon cœur pour toujours ...
Mensonge et faux serment ! La grotte du Parjure
Est digne d'abriter vos perfides amours.

Belvédère du Parjure (R).




Abri de Déjazet (S).



Pauline Virginie Déjazet (1798-1875) est une actrice française, elle donna son nom au théâtre situé boulevard du Temple à Paris qu’elle acquit en 1859.


Galerie de Frédéric Lemaître (T).


Frédérick Lemaître (1800-1876) est un acteur français, célèbre pour ses rôles dans les pièces dites de « Boulevard ».

Frédérick Lemaître en Robert Macaire. 

Galerie Coquelin (U).



Benoît Constant Coquelin (1841-1909) est un comédien les plus notoires de son temps, notamment dans le rôle de Cyrano de Bergerac.


Mausolée d’Harpale (V).


Harpale est un ami d'enfance et le trésorier d'Alexandre le Grand. Sa fuite avec une partie du trésor l'entraîne à Athènes, où il est le déclencheur d'un scandale qui met en cause Démosthène. Il est assassiné en Crète en 323 av. J.-C.

Binocle du Chasseur Noir (X).


Baignoire du Chasseur Noir (Y).



Le légendaire Chasseur Noir de le forêt de Fontainebleau, voir son histoire ici

La suite du sentier n°7, les Gorges de Franchard, c'est ici



Abonnez-vous à Fontainebleau-Photo,
entrez votre adresse email :