Bienvenue sur Fontainebleau-photo.com

Ce site a pour vocation de vous faire découvrir Fontainebleau, sa forêt, son palais, son fleuve et les villages d’alentours. La forêt est célèbre, il en va d’elle comme d’un chef d’œuvre, depuis des siècles elle fascine les écrivains, fait chanter les poètes et vibrer les peintres. Pour les artistes, la vraie richesse de la forêt, c’est le spectacle de la forêt elle-même. En 1849 ou 1850, « dans le fond des bois, enfermé sous ces voûtes semblables à celles des sacristies et des cathédrales »1, le photographe Gustave Le Gray installe sa lourde chambre noire et réalise la première photo de la forêt de Fontainebleau. Dans la lignée de ce pionnier, je photographie cette belle forêt, monument des premiers âges du monde. 

« On ne saurait emprisonner la forêt dans les feuillets d’un livre »2. Les pages de ce site internet n’ont évidemment pas cette ambition. Néanmoins, j’espère que vous prendrez plaisir à découvrir l’ensemble des articles et photographies qui se trouvent réunis ici, fruits de ma passion pour l’Histoire et l’image. Pour vous y retrouver, rendez-vous à la table des matières. Pour celles et ceux qui souhaitent apprendre la photographie, je propose des stages photo qui se déroulent en forêt de Fontainebleau, cadre artistique idéal pour s’initier à « l’écriture avec le soleil »3.


« Le tronc » dessin de Narcisse Díaz de la Peña
© collection d'Olivier Blaise


« Les choses se sont succédé dans l'ordre suivant : d'abord les forêts, puis les cabanes, les villages, les cités et enfin les académies savantes. »4 La forêt est la matrice de notre civilisation qui s’est construite en la déboisant. En 1872, Victor Hugo écrivait : « Il faut absolument sauver la forêt de Fontainebleau. Dans une telle création de la nature, le bûcheron est un vandale. Un arbre est un édifice, une forêt est une cité, et entre toutes les forêts, la forêt de Fontainebleau est un monument. Ce que les siècles ont construit, les hommes ne doivent pas le détruire. »5

Olivier Blaise

Notes :
1. Charles Baudelaire, lettre à Fernand Desnoyers, 1855.
2. Stewart Edward White, écrivain américain, 1873-1946.
3. Ernest Lacan, fondateur du journal La Lumière en 1851, un vieux chêne de la forêt porte son nom.
4. Giambattista Vico, La Science nouvelle, 1725.  
5. Lettre à M. Rioffrey, secrétaire du comité de protection artistique de la forêt, 1872.